L’hypnose à travers le temps

Vous ne trouverez pas ici un historique complet de l’Hypnose sous ses différentes formes depuis son apparition dans l’Histoire humaine.

Primo, ce serait quasi impossible : l’Hypnose, sous une forme ou une autre, est là depuis toujours…
Secundo, les théories ne servent pas la pratique. Voici quelques dates afin de vous fournir un repère utile !

Les sumériensLes sumériens (-4000 av JC ) les égyptiens aussi (3000 ans avant JC) utilisaient l’hypnose pour réaliser des anesthésies. Par la suite, certaines tribus comme en Amérique ou en Afrique pratiquent des transes chamaniques, l’hypnose est représentée plus à l’époque par la répétition de notes musicales, techniques différentes certes d’aujourd’hui, mais remarquons que l’hypnose ne surgit pas du 20 éme siècle !!

Puis en 1766, Frans Anton Messmer parlait de magnétisme animal pour les humains et même minéral (objet, pierre), il cherchait à utiliser le magnétisme de chacun dans sa pratique mais pensait détenir un pouvoir en étant vecteur du magnétisme…il utilisait également la musique lors de ces séances.

1813, l’Abbé Faria fait évoluer l’hypnose en prétendant que le sommeil magnétique dépend non du magnétiseur mais du patient lui-même, arrive alors l’hypnose du  « DORMEZ JE LE VEUX »

En parallèle des médecins comme James Esdaille ( en 1819) donnent à la chirurgie mesmérienne ses lettres de noblesse en pratiquant plus de 2000 opérations dont 300 importantes sous anesthésie hypnotique. Mais cette époque qui aime le mesurable et le concret préférera le chloroforme jugé plus ‘pratique’.

Beaucoup d’autFreudres personnes ont marqués l’histoire de l’hypnose en fin 19 eme comme Freud accompagné de Jean Martin Charcot et Hyppolyte Bernheim qui utilisent l’hypnose pour faire revivre à leurs patients des événements traumatiques oubliés. Freud délaissera progressivement l’hypnose au profit de la psychanalyse, eux, voyaient la transe comme une manifestation hystérique…

D’autres médecins et scientifiques comme Pierre Janet (1859 – 1947), Emile Coué (1857-1926) Ivan Pavlov (1849-1936), sont à citer pour avoir apportés en France mais pas que, une approche neurobiologique de l’hypnose mais les outils dont ils disposaient à l’époque ne leurs permettaient pas d’observer l’activité du cerveau sous hypnose alors qu’aujourd’hui c’est possible grâce à l’IRM par (imagerie par résonance magnétique) par exemple…ou d’autres techniques(l’EEG : électroencéphalogramme),TEP (Thermographie par émission de positons) .

 

EriksonMais c’est surtout Milton H. Erickson ( 1901/1980) qui a marqué l’histoire de l’hypnose thérapeutique, on lui a découvert enfant, plusieurs handicaps : amusie et arythmie (perte de la capacité à percevoir les rythmes musicaux), on l'a dit aussi dyslexique et daltonien. A l'âge de 17 ans, il est atteint d'une attaque de poliomyélite. Il entend un soir les médecins annoncer à sa mère qu'il est condamné et qu'il ne verra pas le lever du jour, il demande à être placé devant la fenêtre pour voir le jour se lever…il va tenir bon mais tombe dans le coma et à son réveil, trois jours plus tard, il est paralysé. Il ne lui reste que les yeux et les oreilles, alors pendant des mois, il a tout le temps d'observer, écouter, ressentir le monde autour de lui. Un de ses principaux sujets d'observation est sa petite sœur qui apprend à marcher. Il étudie comment se fait l'apprentissage de la marche et s'exerce à retrouver en visualisant les mouvements et sensations dans son corps. C'est ainsi qu'il fait sa propre rééducation.

A 21 ans, il entre en première année de médecine et découvre l’hypnose en troisième année, il devient médecin en psychiatrie.                                                    Il se marie une première fois et eu trois enfants puis 5 autres enfants d’un second mariage.

Une deuxième attaque de poliomyélite l'atteint à l'âge de 51 ans. C'est la douleur plus que la paralysie qui le fait souffrir. Et malgré cela, il poursuit son exercice, ou plutôt son art, et continue ses consultations, conférences, enseignements et recherches sur l'hypnose.

Il décède le 25 mars 1980 d'un choc infectieux.

Dans sa pratique, Erickson ne voulait pas être considéré comme un gourou ou un magicien. Il insistait sur le fait que tout ce qu'il faisait était le résultat d’une observation attentive de la personne grâce à une approche douce et respectueuse qui s’inscrit dans une démarche de thérapie brève.

Aujourd’hui tout s’accélère. L’hypnose est utilisée dans la publicité, dans les discours, dans les hôpitaux pour l’anesthésie, l’accouchement sans douleur, les soins palliatifs, la recherche sur le cerveau….

On l’utilise pour le traitement de la douleur, les phobies, les addictions, la pédiatrie, la sexologie, l’estime de Soi….